Que penser des ETF inversés et à effet de levier ?

ETF effet levier

Voilà une question qui m’a été posée plusieurs fois ces dernières semaines. A vrai dire, elle revient à chaque fois que les marchés montent rapidement. Avant de partager mon avis concernant l’utilisation de ce type de produits financiers, rappelons d’abord de quoi il s’agit exactement.

Qu'est ce qu'un ETF?

Un ETF, ou tracker, est un produit d’investissement qui réplique le plus fidèlement possible la performance d’un indice boursier de référence (CAC40, SP500, Dow Jones, etc.).

Un ETF inversé offre une exposition inverse à son indice de référence. L’effet de levier, quant à lui, permet de démultiplier les performances journalières de l’ETF.

Comment cela fonctionne?

Avant d’investir dans un produit, prenez le soin de parfaitement le comprendre. Prenons l’exemple du BX4, un ETF inversé à effet de levier X2 sur le CAC40 bien connu des investisseurs particuliers. La fiche produit de cet ETF indique que son exposition est réajustée quotidiennement (autrement dit, le levier de X2 est remis à zéro tous les jours). Ce réajustement quotidien provoque ce qu’on appelle le « beta slippage » et rend l’utilisation d’un ETF à effet de levier inappropriée pour une stratégie de long-terme.

Illustrons ce propos à l'aide d'un exemple

Au moment où j’écris ces lignes, le CAC 40 cote à 5000 points. 

Imaginons qu’il perde 100 points en un jour, soit une baisse de 2%. Le jour suivant, il revient à 5000 points, soit une hausse de 2,04%. La performance du CAC 40 sur les deux jours est donc de 0%. Le BX4 va-t-il également réaliser une performance de 0% ? 

Et bien non, il va faire moins ! 

Imaginons que le BX4 parte de 100 pour simplifier. Le premier jour, il va gagner 2*2%, soit 4%. Il perdra ensuite 2*2,04%, soit une perte de 4,08%. Le BX4 a donc perdu un peu plus de 0,24% sur les deux jours. 

Cet effet va s’empirer avec le temps. Ces trackers ne reproduisent donc pas les fluctuations attendues de long terme avec exactitude. L’impact du « beta slippage » sera particulièrement pénalisant en l’absence de tendance forte, lorsque les séances de hausse et de baisse se succèdent. 

Cela ne veut évidemment pas dire que les ETF à effet de levier ne sont jamais gagnants. Par contre, le temps et la volatilité joue contre vous. 

Et plus le levier est important, plus la volatilité est élevée, plus la divergence entre la performance intuitivement attendue et celle réalisée est prononcée dès que la période de détention dépasse une journée. 

La bourse ayant tendance à progresser sur le long terme, les ETF inversés ont d’autant plus tendance à baisser sur le long-terme. 

Regardez un graphique du BX4 sur le long-terme, cela ne fait pas rêver… 

Notons également que les ETF inversés à effet de levier sont plus coûteux que les trackers classiques. Ce sont des produits synthétiques, généralement conçus autour d’un swap de performance, qui doivent gérer quotidiennement le levier et cela a un coût.

La fiche produit du BX4 indique des frais de 0.6%/an alors que les trackers coutent en moyenne 0.35%/an. 

Les investisseurs aguerris sont moins sensibles au coût de ces produits car ils ne les détiennent que sur le très court terme.

Conclusion: utiliser ces produits uniquement pour du court-terme

Les ETF inversés à effet de levier sont adaptés aux swings baissiers de courte durée (une semaine à un mois) et offrira une surperformance significative par rapport à son levier théorique en cas de vague baissière suffisamment forte et régulière. 

Au-delà d’un mois, vous subirez généralement les effets néfastes du « beta-slippage ».

Share:

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Post tags

Newsletter

Si vous souhaitez être prévenu lors de la mise en ligne de nouvelles pages ou lors de modifications importantes, vous pouvez vous inscrire ici:

Nos autres articles

initiation boursière

Retour à la mode des stock splits?

Au cours des dernières semaines, deux des sociétés les plus populaires au monde, Apple et Tesla, ont annoncé des ‘stock splits‘.  Un ‘stock split‘,  fractionnement

Valeur relative or backwardation contango commodity

La valeur relative de l’or

Le regain d’intérêt que connait l’or se situe sans doute dans la valeur relative des actifs à la disposition des investisseurs.

Fermer le menu
×

Panier